Interdiction d’entrée sur le territoire américain pour les ressortissants de sept pays musulmans

Mise à jour du 06 Février 2017 :

Un juge fédéral américain a annoncé l’ordre de la suspension immédiate et temporaire de l’interdiction d’entrée des immigrants mise en place le 27 janvier par l’administration Trump.

Cette décision suspend toutes les interdictions du controversé décret sur l’ensemble du territoire national jusqu’à nouvel ordre. Depuis cette décision, les agences impliquées dans son exécution ont annoncé la suspension des actions liées : Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis a arrêté de signaler les voyageurs des pays visés et le Département d’Etat autorise l’entrée des voyageurs avec de visas en vigueur et des cartes de résidence (Green Card), quelle que soit leur nationalité.

Pour rappel, le décret suspendu :

Interdiction :

Vendredi 27 janvier, le Président des Etats-Unis Donald Trump, a publié un décret qui confirme l’interdiction d’entrée de tous les réfugiés pendant 120 jours.

(Sont excluent les réfugiés syriens pour une durée indéterminée)
Ce décret bloque l’entrée au pays pour 90 jours aux ressortissants des pays suivants :
  • Iran,
  • Irak,
  • Libye,
  • Somalie,
  • Soudan,
  • Syrie
  • Yémen,

Y compris pour les individus ayant la double nationalité et les personnes en possession de certains visas. 

Réactions :

Suite à ce décret, des manifestations massives ont été organisées dans divers aéroports ce week-end, donnant lieu à certaines scènes de tension dans et à proximité des aéroports.

De nouvelles manifestations similaires pourraient être organisées ces prochains jours.

Conseil :

Il est conseillé aux voyageurs d’arriver en avance à l’aéroport en prévision des perturbations évoquées ci-dessus et de se tenir au courant des évènements via des médias fiables.

Il est conseillé à toute personne directement concernée par le décret de solliciter les conseils d’un avocat et/ou de contacter des autorités consulaires de leur pays d’origine.

Exclusion :

Les diplomates, les personnes œuvrant au profit des organisations internationales et les résidents permanents (détenteurs de la Green Card) sont théoriquement exemptés de ces restrictions.

Toutefois, eu égard au vocabulaire relativement vague employé dans le décret, le refus d’entrée dans le territoire américain semblerait a priori possible.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’ambassade des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *